Lisbonne et ses alentours pendant 5 jours

par Juin 11, 2018Europe, Voyages2 commentaires

Lisbonne est la capitale du Portugal et naturellement une des villes étudiantes, précédent Porto et Coimbra. Profitant des faibles prix, c’était l’occasion idéale de découvrir un nouveau lieu avec mon meilleur acolyte, Benjamin. Certains savent que je suis partie quelques mois à Porto, et depuis mon retour, j’ai souvent affaire à l’éternel débat touristique « Porto ou Lisbonne ? » Et bien, je vous invite à lire cet article pour vous faire un pré-avis. Mais rien ne vaut une réelle immersion dans ces deux villes !

BEM-VINDO !

Une fois les billets d’avions achetés, nous passions à la recherche d’un AirBnB portugais. Nous avons trouvés une sorte d’auberge espagnole au sommet d’une des collines au nord du quartier de Baixa. L’appartement disposait d’une magnifique vue sur le Château São Jorge et le Miradouro da Graça. Par contre, nous ne pensions pas que notre fessier allait être autant sollicité. Oh que non ! Nous pouvons descendre sur le place Martim Moniz en pente et en marche ou sur la praça dos Restauradores avec 200 marches en pente. Dans les deux cas, il fallait monter/descendre pendant 5-8min avec une forte sollicitation des jambes. Sportif le séjour !

Pour rejoindre le centre-ville depuis l’aéroport, nous avons pris une carte Viagem en mettant 10€ sur la carte (dont 0.50€ de frais de carte). Un trajet coûtant 1.45€. Le réseau souterrain est très bien indiqué et il est quasiment impossible de se tromper de sens. Prenez garde lors de la fermeture des portes de ne pas laisser trainer un bras ou un pied car vous risquez d’être sévèrement abimé. Une fois arrivé à l’hébergement, en possession d’une carte de transport, il était temps d’explorer la ville.

Samedi, une arrivée festive

Itinéraire
Barrio Alto
Restaurant Aldeia

Le Barrio Alto est connu pour être très festif : des bars, des restaurants, des mojitos XXL pour à peine 8€, des odeurs et un bruit sonore plus élevé que dans toute la ville. Je vous conseille de vous d’éviter les grands restaurants avec des cartes multilingues plutôt que des petits restaurants qui ne paient pas de mine. Le plus souvent, c’est dans ces petites grottes qu’on ressort le plus satisfait niveau qualité/prix mais surtout saveur !

Après un tour des petites rues, le restaurant Aldeia a retenu notre attention. Il faut savoir que l’eau, le pain et tout autre apéro est payant (à moins qu’ils explicitent que les starters sont offerts). Le fromage à l’apéro était du Quejijos, aussi bon frais que fondu et typiquement portugais accompagné de la Pata Negra. Succulent ! Cependant les prix étaient un peu plus élevés que les autres restaurants portugais mais pas plus cher qu’en France.

Nous avons démarrés notre excursion à la place Rosso que nous avons vu la veille la nuit en revenant du Barrio Alto, située en bas de notre appartement. Passant par la place Figueira, un marché de nourriture et d’accessoires prenait place. Nous avons arpentés les rues jusqu’à la Place de Commerce pour prendre un petit-déjeuner là-bas. Nous sommes remontés pour voir l’Elevator de Santa Justa qui était déjà prisée par les touristes (à 10h !), la Confeitaria Nacional, quelques boutiques de vêtements et l’inoubliable Casa Brazileira où sont réunies de nombreuses pâtisseries portugaises et brésiliennes très très très délicieuses. (Pas toutes les boulangeries font d’aussi bonnes Pastel de Tata malgré que ce soit un classique. C’est comme le croissant en France !) Je vous conseille de goûter à tout avec sans modération : Pastels de Nata, Ovos, etc.

Pour terminer la visite du quartier Baixa, nous redescendions les rues jusqu’à l’arc de triomphe pour y admirer son panorama sur le quartier, le pont 25 avril, la praça do Comércio, le château São Jorge et le quartier Alfama que nous avons rejoint par la suite.

Dimanche, au coeur de la ville

Les petites rues charmantes du quartier d’Alfama sont très charmantes. Décorées par des guirlandes multicolores (surement par les festivités de l’Eurovision récemment), les minuscules impasses donnent une ambiance conviviale et atypique. On nous a déconseillé de nous promener le soir ici. Je ne sais pas si c’est des on dit mais je vous préviens au cas où. Après avoir traversé ces petites ruelles, nous continuons en direction du Patio Nacional pour redescendre en passant devant le Mosteiro de Sao Vicente.

Nous nous sommes un peu perdus dans les rues aux alentours du château Sao Jorge,en quête de trouver son entrée qui était pourtant si près de nous. À 20 min de métro de la station Martim Moniz, nous sommes allés au Parque das Nações où se trouve le centre commercial Vasco da Gama suivi d’une belle promenade le long du Tage.

Le soir, nous sommes retournés au Barrio Alto pour manger dans un restaurant très convoité par des français, expatriés ou touristes: La Cave dos Pecados. Les proprios sont vraiment passionnés et n’hésitent pas à vous faire découvrir de nouvelles saveurs portugaises. Grâce au blog de Thibaut, vous avez le digestif qui vous est offert !

Itinéraire

Place Rosso – Place Figueira – rues allant jusqu’à la Praça dos Commercios – Elevator de Santa Justa, Confeitaria Nacional, Casa Brazileira, ruelles Alfama, Patio Nacional, Mosteiro de Sao Vicente, Parques Das Naçoes, Barrio Alto – Restaurant Cave dos Pecados.

Un lundi très sportif

Réveil très matinal puisque nous étions au Miradouro de Sao Pedro de Alcantara pour le lever du soleil à 6h14 précisément. Descendre 200 marches, passer par la praça Restauradores puis monter une longue pente sur 8min a été un bon réveil sportif pour mieux apprécier le dessin coloré qui apparaissait progressivement face à nous. Après nous sommes revenus à l’appartement pour terminer notre nuit.

Encore inexploré, nous sommes partis flâner dans les rues des quartiers Chiado de Alvaro Zia Viera et le Novo Chiado. Nous sommes montés jusqu’à la Cathédrale qui se situe derrière l’Elevador Santa Justa. Il y a une passerelle qui permet de relier les deux bâtiments et d’avoir une vue juste en dessous de l’Elevador. La vue est magnifique. Pour 2.50€, vous pouvez monter au sommet mais nous avons préférés nous contenter de la vue que nous avions 2m en dessous ! En continuant notre chemin à l’ouest de Lisbonne, nous sommes passés par le funiculaire da Bica pour descendre jusqu’au Miradouro Catherina. Pour le déjeuner, nous avons eu la chance d’avoir une table au restaurant connu qu’est Mme Petisca à 2 pas du mirador. Pour 15€, entrée, plat, dessert, café et verre de vin devant le Tage et le Pont du 25 avril. Génial ! (surtout leur mousse au chocolat)

L’autre partie de la journée se déroulait au nord de Lisbonne, dans le quartier du Campo de Santana. Nous sommes allés au parc Eduardo VII où se tenait une centaine de stands à l’occasion de la Fête du Livre. Allant jusqu’à la Praça Touros, nous faisions un petit tour au centre commercial El Corte Inglès et au Gulbenkian Garden. Contrairement au musée, le jardin est gratuit. L’ambiance est très apaisante. Idéal pour clôturer cette fin de journée. Pour le dîner, en recherchant sur Internet, j’ai eu la bonne surprise de tomber sur le restaurant brésilien, Comida de Santo. Dans le quartier de Rato, dans une rue totalement déserte et seulement d’habitation, se logeait le petit restaurant très chaleureux. La serveuse parle très bien français et a su répondre à toutes nos questions. Elle saura vous conseiller et vous transporter au Brésil. Une adresse que je recommande !

Nous sommes revenus en Uber car nous n’avons pas la foi de remonter 200 marches. Pour à peine 4€, soit 2€ par personne (presque l’équivalent d’un trajet métro/bus), on ne dira pas non pour se faire transporter jusqu’au pied de la porte.

Itinéraire : Miradouro de Sao Pedro de Alcantara – Praça dos Restauradores –  Chiado de Alvaro Zia Viera – Novo Chiado – Funiculaire da Bica – Miradouro Catherina – Restaurant Mme Petisca –  Parque Eduardo VII –  El Corte Ingles – Gulbenkian Garden – Praça Touros – Restaurant Comida de Santo

Un mardi aux alentours de Lisbonne

On nous a recommandé les alentours de Lisbonne que vous allez découvrir petit à petit grâce aux photos ci-dessous. Tout d’abord nous commencions la journée par d’énièmes Pastel de Nata que je dégustais ‘empifrais tous les jours. En partance de la gare Cais Dos Sodre, nous prenions le train régional pour aller à Cascais située à 1h d’ici. En attendant la location de voiture pour visiter les autres contrées, j’avais prévu un petit temps pour découvrir la plage de Cascais et ses petites rues multicolores. Comme à Lisbonne, le street art est aussi présent dans cette petite ville, notamment dans les petites rues derrière le centre-ville. Que de bonnes surprises.

La voiture en main, nous nous dirigeons à Sintra, lieu où s’élèvent plusieurs châteaux et palais, tous aussi atypiques les uns que les autres. Nous avons choisis de découvrir le Palais de Pena pour 14€, entrée du château avec son immense jardin. Je vous conseille de prendre une carte (gratuite) pour que vous sachiez vous retrouver dans les chemins ou raccourcis du jardin. Sur Internet, j’avais lu qu’il était difficile de se garer aux abords des châteaux mais nous n’avons pas eu de mal à trouver une place dans le parking de la seconde entrée (qui est la première quand on arrive en voiture) car une majorité de touristes arrivent aux alentours de 14h. Nous sommes montés jusqu’à la Haute Croix, au nord du jardin, située à 500m d’altitude. Prenez votre souffle, vos deux jambes et grimpez pendant 40min ! (depuis la seconde entrée). L’effort en vaut la peine. Agrippés à d’énormes rochers en tas au sommet de la colline, nous avions une superbe vue sur la plaine et le Palais qui s’érigeait face de nous. Ensuite, nous avons rejoins le palais pour faire la visite interne. J’étais beaucoup plus fan des couleurs vives du château que l’intérieur mais les différentes vues depuis le château en vaillent le détour.

Déjà de nombreux kilomètres dans les jambes, nous avons repris la voiture pour déjeuner à Praia das Maças en passant par des petits villages comme Coloares. Au bord de la plage, nous déjeunions un énorme hamburger avant de démarrer notre road trip sur la côté ouest portugaise. Nous terminions la boucle à Cascais dans un somptueux restaurant indien, le Masala, recommandé par notre camarade Déborah.

Descendue à l’arrêt Belém, nous avons marchés jusqu’à la Tour en passant par les quais. Il y avait une très grande file d’attente pour monter en haut de la Tour de Belém. Nous n’étions pas intéressés pour entrer car le point de vue sur le Tage ne nous semblait pas très pertinent, surtout à cette petite hauteur. Peut-être que nous avons loupés une architecture intérieure magnifique. Cependant je trouve que la Tour est vraiment belle et son aspect médiévale nous rappelle une Lisbonne d’antan. L’après-midi, nous sommes retournés tranquillement vers le pont rouge où se trouve LX Factory. Placé dans une usine désaffectée, des magasins, des startups et des restaurants se sont installés dans ce micro-village coloré par de nombreux dessins street-art. Un cheesecake, du lèche vitrine et une nouvelle coupe de cheveux après, nous avons récupérés nos bagage à notre hébergement avant de quitter définitivement la ville.

Itinéraire : Cascais – Sintra – Palais Pena – Praia Das Maçacas – Cabo da Roca – Adraga – Boca do Inferno – Cascais – Lisbonne

Mercredi, dernière journée portugaise

Nous avons pris le fameux tram n°28 qui prend son départ à Martim Moniz. La file d’attente peut faire peur mais les départs sont fréquents donc vous n’attendrez pas trop longtemps. Pour cette journée, nous avons pris un ticket illimité pour les transports à hauteur d’environs 6.50€. Le ticket a été plus que rentabilisé: le take and out du tram (au lieu de payer à chaque fois 2.25€), le tram jusqu’à la Tour de Belem, le bus/métro pour récupérer nos bagages et le métro jusqu’à l’aéroport. N’hésitez pas à regarder quel titre de transport est plus adapté à vos déplacements !
Nous sommes descendus à l’arrêt de Limoneiro pour faire marche arrière jusqu’à l’arrêt Graça où se trouve son mirador. Il n’y a pas explicitement le nom des arrêts dans le tram, bien bondé d’où ce retour en arrière. Mais cela nous a permis de découvrir les rues en tram et les petits recoins à pied. Il faut savoir que les arrêts sont très proches des uns des autres. Un petit point de vue se trouve à Santa Luzia où il suffit de se diriger vers une terrasse pour apprécier la vue, la musique d’un petit groupe local et les peintures (ou fausses) de ruelles lisbonnines exposées par des commerçants. En bas de la ruelle qui monte vers le Miradouro de Graça, nous avons pris le petit déjeuner pour 7.50€ à Marcelino. Une pastel de Nata, un café, un grand verre de jus d’orange et un grand toast au fromage et jambon nous attendaient. Nous avons repris le tram n°28 pour s’arrêter vers le Palais de São Bento afin de descendre jusqu’à l’arrêt de tram allant jusqu’à la Tour de Belém.

Itinéraire : Tram n°28 – Miradouro Gracia – Parlement – Côte jusqu’à la Tour de Belem, LX Factory

Mon top à Lisbonne et ses alentours :

  • Les pâtisseries de la Casa Brazileira, sans exception !
  • Le street art dans les rues,
  • Se poser à la Cabo da Roca en fin de journée,
  • Le point de vue en dessous d’Elevador Santa Juste qui donne sur la ville,
  • La satisfaction de monter jusqu’à la Haute Croix au Palais de Pena à Sintra
  • Le levé du soleil depuis Sao Pedro de Alcantara
  • Les petites ruelles d’Alfama
  • Mon fessier après 5 jours de marche

Lisbonne est une très belle ville. J’apprécie fortement l’architecture typiquement portugaise et le street-art présent dans la ville renforce l’image d’une ville colorée et dynamique. Les bâtiments trop modernes n’ont pas envahis les rues. Se déplacer dans la ville est facile en transports communs et peut-être un peu sportif à pied mais la capitale lisbonnine ne serait pas telle qu’elle est sans ses nombreux miradors. Les gens sont très gentils, l’ambiance est très plaisante. Tout comme à Porto ! Mais du coup, quelle ville je préfère ? Mon coeur va à Porto car j’ai vécu de forts souvenirs là-bas, que l’ambiance un peu plus traditionnelle me plait davantage et que mon endroit préféré restera les Cais de Ribeira plutôt que le Pont de 25 avril ! Cependant Lisbonne a des traits de « caractère’ que n’a pas Porto.

Je vous conseille de faire les alentours de Lisbonne qui sont vraiment à couper le souffle !

Mai 2018

Voir aussi d’autres articles :

Un weekend à Ottawa et au Lac Pink

Un weekend à Ottawa et au Lac Pink

Visiter Ottawa, la capitale du Canada le temps d’un weekend. Le Marché By, la Colline du Parlement etc. Sortez de la ville en vous promenant au Lac Pink !

4 jours à Boston

4 jours à Boston

Partez à la découverte de Boston. Se promener à Waterfront, suivre la Freedom Trail, visiter Harvard, goûter les patisseries de chez Mike’s. Le must to do en 4 jours !

Pourquoi j’ai décidé de partir ?

Pourquoi j’ai décidé de partir ?

Partir loin de ses proches n’est pas toujours facile. Ces voyages m’ont forgé, m’ont rendu meilleure et je vous invite à comprendre les voyageurs comme moi.

Pin It on Pinterest

Share This